1985

Drame sur un stade de foot en Belgique

Le Rainbow Warrior coule. L'enquête prouve que les ordres viennent du sommet de l'Etat français. Les écolos français avalent la couleuvre sans broncher ! Le contribuable paiera !

Un des contribuables !

Le drame du Heysel
Mort de l'ex-sœur Sourire.
l'affaire Grégory ....suite

Les casseroles de la gauche
Les "affaires" sous le règne de tonton


L'affaire du Rainbow Warrior Où est passé notre pognon, Tonton ?
Les fonds secrets de l'Elysée

 

Le drame du Heysel
Ce drame que l’on a vu et revu à la télévision est l’illustration parfaite du comportement humain face à des événements qui le dépassent.
Ce jour-là plus de 60 000 personnes assistent à la finale entre la Juventus de Turin et Liverpool au stade du Heysel en Belgique. Les médias nous diront que les conditions de sécurité et de confort étaient inexistantes, et qu’en raison des défaillances dans le système de contrôle, plusieurs milliers de fans sont entrés sans billets. Les spectateurs sont serrés comme des sardines en boite. Normalement les supporters de chaque équipe sont séparés par une tribune de gens neutres pour éviter les heurts qui viennent souvent de jeunes passablement éméchés. Mais de nombreux tifosi italien se sont introduits dans la tribune centrale. Commencent les insultes, puis le jet de toutes sortes d’objets qui n’auraient pas du passer le contrôle. Les autorités ayant fait l’erreur de croire que les incidents se produiraient à l’extérieur presque toutes les forces de police se trouvaient en ville. Plus d’une heure avant le début de la rencontre, une centaine de supporters de Liverpool envahissent la tribune des italiens sans que les quelques gendarmes chargés de la surveillance puissent les empêcher. Les « neutres » et les italo-belges paniqués se replient à l’autre extrémité causant les premières bousculades. La police commet une autre erreur : elle ferme les portes qui donnent accès à la pelouse et repoussent les spectateurs qui tentent de fuir les bagarres prévisibles. Les gens tombent les uns sur les autres vers le bas comme des fiches de dominos. Sous le poids l’énorme poussée les grilles et le muret s’effondrent. Des corps tombent. Des dizaines de personnes entassées les unes sur les autres sont piétinées par ceux qui viennent derrière et qui passent par-dessus piétinant corps et visages sans états d’âme et avec une seule idée : sauver leur peau. Le reste on s’en fout. La télévision montrera les visages de gens écrasés par une montagne de corps, les yeux exorbités par l’horreur, le sang sortant par leurs bouches. On comptera 39 morts. 34 italiens, 2 belges, 2 français et un irlandais
Les tifosi de la Juve suivent les évènements depuis la tribune opposée. Rapidement ils tentent alors de traverser le terrain pour aller se battre avec les fans anglais. Heureusement la police belge intervient et évite l'affrontement direct. On pourra même voir un fan italien exhiber un pistolet. Ces images sont retransmises par toutes les télévisions d’Europe en direct. Les téléspectateurs y assistent horrifiés. L’impact sera considérable, mais pour l’instant règne la confusion la plus totale. Vers 21h 30 les deux capitaines sortent sur le terrain. Ils ont toutes les peines du monde pour se faire entendre et lancer un appel au calme. Le match va être joué malgré tout et c’est sans doute tant mieux car, que se serait-il passé si on avait lâché tous ces gens dans la rue ?

L’équipe de Liverpool sera interdite de coupe d’Europe pendant 10 ans et tous les clubs anglais pendant 6 ans.
Dorénavant, tous les stades devront être aménagés de façon qu’il n’y ait que des places assises.

Mort de l'ex-sœur Sourire.
Sœur Sourire était née à Bruxelles le 17 octobre 1933. Elle s'appelait en réalité Jeanine Deckers Après une courte période de succès en tant que sœur Sourire, elle quitte l'ordre des Dominicaines, mais échoue dans la seconde partie de sa carrière, où d'ailleurs n'est pas tendre avec l'Eglise, sous le pseudonyme de Dominique. Elle prend une compagne, mais nie farouchement être homosexuelle. Poursuivie par le fisc qui lui demande une somme astronomique calculée sur les premières années de succès, elle est aidée par les religieuses de son ordre, mais pas par la maison de disques. Dépressives, sa compagne Annie Pécher et elle sombrent dans l'alcool, elles finissent par se suicider ensemble le 29 mars. Le jour même de leurs suicides, la SABAM allait lui porter la somme de 571 658 francs. Le fisc lui réclamait 99 000 francs !

L'affaire Gregory
Le 29 mars dans " l'affaire Grégory" Jean-Marie Villemin, le père de Grégory, tue son cousin Bernard Laroche qu'il soupçonne d'être l'assassin de son fils.
En juillet, le gouvernement autorise les chaines de télévision privées.
En décembre Coluche ouvre les restos du cœur
Le taux de chômage atteint 10 % et le celui de la pauvreté de 4,5%. Dieu le père est pourtant à la tête du gouvernement et il avait ironisé sur le bilan de Giscard, mais il est en train de faire "mieux".
1985

L'affaire du Rainbow Warrior
L'affaire du Rainbow Warrior. Le 10 juillet un navire de l'organisation écologiste internationale Greenpeace amarré à Auckland saute sous une grosse charge d'explosifs et coule en quelques minutes. Fernando Pereira, photographe portugais de l'organisation, veut récupérer son matériel et court vers sa cabine. Il n'aura pas le temps de ressortir et périra noyé. Voilà en quelques mots le résumé de l'"affaire du Rainbow Warrior" qui fera couler des flots d'encre et des torrents de paroles…………..pour rien, puisque nous ne saurons jamais la vérité.
J'ai lu bien des articles, j'ai écouté la radio, regardé des informations à la télévision et…. ceux qui croyaient être bien informés en seront pour leurs frais. J'ai trouvé 15 ans plus tard, des informations de sources dignes de foi sur le sujet, où il était question qu'un des journalistes d'investigation "des plus sérieux" écrivant dans un journal des "plus sérieux" n'aurait livré aux yeux naïfs de ses lecteurs que la vérité qu'il a bien voulu leur faire croire. Il y aura eu deux victimes dans cette affaire: le photographe portugais Fernando Pereira qui y laissera sa vie et Charles Hernu qui perdra son ministère de la Défense et son honneur, trahi par quelques uns de ses "amis" et lâchement lâché par son " patron ".
Il est presque impossible de résumer une affaire aussi complexe en quelques lignes, alors que beaucoup y ont consacrés des livres et n'ont pas réussi à convaincre. Essayons quand même:
A la suite de l'explosion et de la mort de Pereira, la police new-zélandaise arrête rapidement les époux Turenge qui ont été observés par le vigile du port, autour du Rainbow Warrior, a bord d'un zodiac. Ce zodiac a été trouvé abandonné sur une plage.
En France, tout de suite le scandale éclate. Le plasticage aurait été perpétré par un commando composé par des membres des Forces Françaises Armées et des Forces de Sécurité Françaises. Les époux Turenge sont, en fait, des officiers de la DGSE, (direction générale de sécurité extérieure) une troisième équipe chargée de la préparation. L'ordre viendrait du Ministère de la Défense et son ministre est Charles Hernu. Le but était d'empêcher que le navire de Greenpeace atteigne les eaux territoriales où il avait pour mission de s'opposer aux essais nucléaires français de Mururoa.
Le gouvernement est socialiste et il a fait alliance avec les " Verts" (Des "Verts" roses et rouges ceux-là), et avec lesquels il est parvenu à la majorité. D'où provient donc cette attaque, cette "basse et honteuse calomnie"? De la droite ou de l'extrême droite, me direz-vous sans une seconde d'hésitation. Eh bien détrompez-vous et changez de main.
Elle vient d'un journaliste "d'investigation" du journal le Monde, Edwy Plenel et si on épluche un petit peu sa vie, on voit qu'il vient de la L.C.R. (Ligue communiste révolutionnaire) même si depuis 1968 il a vieilli un peu, s'est un peu embourgeoisé et côtoie les "grands". Le Monde a la réputation d'être est un journal sérieux, de gauche mais modéré, et son contenu objectif ou presque. Il est vrai qu'il a cette réputation…….la réputation seulement (lire La face cachée du Monde)

En fait, Plenel aurait infiltré le ministère de l'Intérieur –et d'autres- grâce à des copinages avec Delepage, dirigeant syndicaliste parvenu à une place assez haute avec, et grâce à, l'accession de la gauche au pouvoir. Il en veut terriblement au "caméléon" qui a trahi, selon lui, son idéal. Faire tomber Charles Hernu, vieux compagnon de route du président, le remplirait de satisfaction. Les "investigations" proviennent de ses sources et il va faire des montages pour qu'elles paraissent vraiment faites sur le terrain. Mais elles sont fondées et le ministre tombera.
Le journal, traverse une méchante crise économique, accompagnée d'une crise de confiance de la part de ses abonnés. Les lecteurs le jugent trop servile par rapport à la gauche, grâce à ce "scoop" il se refera une petite santé
Quand je vous parle de "manipulation"!!!

Mais ces turpitudes journalistiques en cachent d'autres pires encore: la chute de Charles Hernu aurait été provoquée par un Laurent Fabius bien décidé à obtenir une place plus importante dans cette gauche caviar (comme on l'a raillée souvent). Pour arriver à ses fins, il fallait se débarrasser de la vielle garde du "vieux" et dans ceux-là figuraient Roland Dumas, Charasse etc. mais aussi Charles Hernu.
Edwy Plenel, « révolutionnaire soixante-huitard » évoluant maintenant dans hautes sphères du Monde, croit dur comme fer qu'il fait tomber un ministre. Ironie du sort, c’est le manipulateur qui est manipulé.
Le 22 septembre, Laurent Fabius, Premier ministre, avec un visage de composition, digne d’un acteur de second plan, et avec la plus grande hypocrisie, "confesse" devant la Nation la responsabilité du gouvernement dans "l'affaire". Charles Hernu, fusible de la circonstance, a sauté. Le "caméléon" a froidement accepté la mort politique de son ami.
Alain Mafart, alias Alain Turenge et Dominique Prieur alias Sophie Frédérique Turenge seront traduits en justice et condamnés à 10 ans de prison pour homicide involontaire et à 7 ans pour incendie criminel. Le juge Ronald Davison déclarera avec fermeté que les détenus purgeront effectivement et intégralement leur peine. 14 ans après, et après avoir abandonné l'armée 4 ans plus tôt et avoir écrit chacun leur livre racontant les faits, les colonels Alain Mafart et Dominique Prieur disparaitront de la scène pour aller vivre une retraite paisible loin des journalistes. Le navire Rainbow Warrior plus un yacht loué pour la mission et sabordé par le commando, ont été payés par le contribuable français. La France versera 7 millions de dollars (49 millions de francs) à la Nouvelle-Zélande. Curieusement, les dirigeants des Verts n'ont gardé aucune rancune à la gauche pour cette trahison (et ne l’ont évidemment pas répercuté à la base). Ils continuent à faire alliance avec elle sans aucun état d'âme, alors qu’ils combattent la droite comme s’il s’agissait de l’incarnation du mal.


Les fonds secrets de l'Élysée


Des fonds secrets en liquide sont à la disposition des présidents de la République. C'est le Premier ministre qui est chargé de leur remettre et sous le règne de tonton ils s'élevaient à la somme de un million de francs mensuels. Ils sont, en principe, destinés au fonctionnement normal et ordinaire de la maison, mais comme tous les frais sont payés par ailleurs, ils sont, en fait, à la disposition du président qui en fait ce qu'il veut sans devoir en rendre compte. Le président touche officiellement une indemnité d'environ 70 000 francs mensuels, mais il n'a aucune dépense pour ses besoins personnels quotidiens. Depuis les costumes jusqu'à ses slips ou ses chaussettes, sont achetés chez un des meilleurs tailleurs parisiens et pour ses chaussures elles ne sont pas achetées à la première boutique du coin.
Tonton se fait remettre régulièrement 200 000 et comme il n'a aucun compte à rendre, bien difficile de dire à quoi il les destine. Il prend aussi sur ces fonds secrets, toutes les dépenses de la rue Jacob ou sont logées Anne Pingeot et sa fille Mazarine. Cela même après qu'il les loge quai Branly dans une annexe de l'Élysée. A Souzy-la-Briche il dépense 11 millions de francs pour restaurer un château qui servira de résidence secondaire à Mazarine et sa mère. Si l'argent des fonds secrets ne suffit pas, il prend sur le budget de ministère de la Défense qui fera passer ces frais au titre de la sécurité personnelle du Président de la République. Comme sa sécurité est très importante – eh oui! Des fois qu'il y ait des fous qui ne l'aiment pas !- on lui a créé un groupe chargé uniquement de sa sécurité, le GSPR (groupe de sécurité de la présidence de la République) Le commandant qui dirige ce groupe touche quelque 50 000 francs de frais des fonds secrets du directeur de cabinet (!!?? Encore!) en dehors de sa solde normale. Pour le matériel – matériel sophistiqué, sécurité présidentielle oblige- déplacements et soldes des hommes, ils sont payés par le ministère de la Défense. Ce groupe veille aussi sur la deuxième famille. Les voyages privés de tonton, Venise, Égypte etc..sont réglés par le directeur de cabinet pour une partie et les transports par la Glam. S'il n'est pas officiellement propriétaire de son appartement à Venise, il le loue à une SCI où l'on retrouve des noms de deux de ses proches amis. Son compte en banque personnel est à la BNP. Il est géré par René Thomas lui-même qu'il a préalablement nommé Président. Cette nomination lui assure une discrétion totale. On n'est jamais trop prudent !

Sa vraie famille aurait-elle profité aussi de la situation de chef d'État du père? Gilbert s'habillait et se chaussait aux mêmes endroits que lui. Jean-Christophe fut engagé tout à fait officiellement à l'Élysée à 9 000 francs mais avait droit aux fonds secrets. A côté de ça, il était engagé par la compagnie pétrolière Elf pour 80 000 francs mensuels. Il avait réussi son apprentissage !
Ceux qui ont voulu fouiller dans les comptes et les affaires personnelles de dieu le père, n'ont pas trouvé grand-chose. Si le nom de Mitterrand apparaissait dans des contrats, François de Grossouvre et Roger-Patrice Pelat étaient là pour arrêter les fouineurs. Rappelons tout de même que l'un se suicidera et l'autre aura une crise cardiaque quelques semaines après l'affaire du délit d'initiés. Il y a de ces hasards !!!

l'affaire du Carrefour du développement voir page 1986


 

Accueil